Ban

sábado, 19 de agosto de 2006

Uma Noite de Ópera

Habanera



L'amour est un oiseau rebelle
que nul ne peut apprivoiser
et c'est bien en vain qu'on l'appelle
s'il lui convient de refuser.

Rien n'y fait; menace ou prière,
l'un parle bien, l'autre se tait
et c'est l'autre que je préfère,
il n'a rien dit, mais il me plaît.

L'amour est enfant de Bohême,
il n'a jamais, jamais connu de loi;
si tu ne m'aimes pas, je t'aime;
si je t'aime, prends garde à toi...

L'oiseau que tu croyais surprendre
battit de l'aile et s'envola...
L'amour est loin, tu peux l'attendre
tu ne l'attends plus...il est là...

Tout autour de toi, vite, vite,
il vient, s'en va, puis il revient...

Tu crois le tenir, il t'évite;
tu crois l'éviter, il te tient.

L'amour est enfant de Bohême,
il n'a jamais connu de loi;
si tu ne m'aimes pas, je t'aime;
si je t'aime, prends garde à toi!...

(Bizet)

Um comentário:

Sueli disse...

Oi, adorei seu blog. Estava fazendo uma pesquisa sobre a música Dona Maria chegou...chegou...com a mandioca, para fazer a farinha..de tapioca. Estou organizando uma apresentação. Tem alguma dica para coreografar esta música? meu e.mail: msbolow1@terra.com.br. Agradeceria se pudesse me responder.